PERRY RHODAN n° 353
Le messager pétrifié
 
Cycle
La Hanse Cosmique
 
Traduction
Marie-Christine Souq
 
Edition originale
Pocket Perry Rhodan n° 353
 
Parution
novembre 2017
   
    RENCONTRE DANS L’INFINI

    Icho Tolot et ses compagnons errent depuis des semaines dans le désert de débris autour du Néant Tournoyant sans avoir trouvé de nouveaux alliés ou pu empêcher que davantage de matière de freinage soit formée. Ils pénètrent dans la grotte où le Halutien a vu Auerspor pour la première fois. Un Gerjok est tué par deux sphères énergétiques ressemblant à des yeux. Ils pénètrent ensuite dans une base construite par des auxiliaires de Seth-Apophis et trouvent des cadavres à l’intérieur.

    Plusieurs Gazelles quittent le Basis pour explorer le champ de débris. L’une d’elles abrite Beverly Freden et Andrek Sokonic. Ils ont décidé de partir de leur côté pour trouver le staac, un champ dans l’espace où la vie humaine changerait spontanément d’état physique, afin d’atteindre une nouvelle forme d’existence. Un vaisseau inconnu leur tire dessus avant de disparaître.

    Un complexe ancien a repris vie sous le commandement du Sawpan Loudershirk. Le Phygo Canask, qui n’est pas assujetti à Seth-Apophis, se livre à des sabotages mais il éveille des soupçons et est arrêté. Interrogé et torturé, il avoue avoir commis des actes de sabotage et est jeté dans le Néant Tournoyant.

    Icho Tolot et le Phygo Girrhod sont confrontés à Auerspor. En programmant les centrales énergétiques, le Halutien arrive à envoyer les deux yeux sur l’être ultime et à le tuer. Ils partent rejoindre le vaisseau cruun avec lequel ils sont venus mais les Cruuns se tournent contre eux après avoir tué le Sawpan Echynlag. Icho Tolot et Girrhod découvrent plusieurs vaisseaux remorquant un énorme filet.

    Beverly Freden et Andrek Sokonic voient le filet et pensent qu'il s’agit du staac. Ils abandonnent leur Gazelle mais retournent à l’intérieur.

    La Gazelle se trouve prise dans le filet. Icho Tolot et Girrhod se dirigent furtivement vers le filet. Le Phygo est capturé par des ornithoïdes, et le Halutien poursuit seul.

    Le filet se déchire. Une partie s’abat sur la station de Loudershirk qu’il détruit. L’autre, où est empêtrée la Gazelle, se dirige vers le Néant Tournoyant. Icho Tolot la rattrape et peut monter à bord. Il est réjoui d’apprendre que le Basis se trouve à proximité. La Gazelle s’arrache au filet et accélère.


    LE MESSAGER PÉTRIFIÉ

    Le 15 février 426 NDG, le halo qui entoure les Porleyters quitte sa position sur la Lune et se place en orbite terrestre. Le champ magnétique terrestre se déforme. Certains Humains commencent à se comporter comme s’ils étaient des Porleyters. Il devient clair que les Porleyters, désespérés, projettent un suicide collectif.

    Le Basis a récupéré la Gazelle de Beverly Freden et Andrek Sokonic. Après les joies des retrouvailles avec Icho Tolot, le Halutien fait un rapport. Il y a 2,2 millions d’années, les Porleyters retirèrent l’énergie de rotation d’une galaxie naine dégénérée et l’affectèrent au Néant Tournoyant, ou Gel-Rubis. Seth-Apophis souhaite défaire cette ancre. Pour cela, il faut épuiser l’énergie de rotation, qui est convertie en matière.

    Une flotte de vaisseaux gerjoks et sawpans attaque soudain le Basis.

    Le croiseur lourd Nardu, envoyé en exploration, embarque un rocher d’origine différente des autres. Le nom messager pétrifié s’impose à l’esprit d’un membre de l’équipage. Le Nardu est attaqué mais réussit à s’emparer d’un vaisseau ennemi et faire un prisonnier, Gerrnuk, chef de tous les Gerjoks stationnés près du Néant Tournoyant. Avec son aide, le commandant Tedr Kosmas met fin aux combats autour du Basis.

    L’analyse des informations disponibles montre que les peuples auxiliaires de Seth-Apophis créent des concentrations élevées de matière de freinage. Les Terraniens les attaquent avec une arme spéciale, le dispositif Selphyr-Kahasch. Un message est envoyé pour que les divers peuples se retirent.

    Au bout d’un moment, le Basis est attaqué. Il s’enfuit dans l’hyperespace.

    Après avoir laissé le croiseur Président près du Gel-Rubis, avec Icho Tolot à bord, le Basis retourne dans la Voie Lactée. Sur le chemin, il s’avère que le messager pétrifié, l’étrange rocher récupéré, provient de la galaxie M 82.

    Quand le vaisseau arrive dans le Système Solaire, l’aura collective des Porleyters se rapproche de la surface de la Terre.


    LE COLLECTIF DES PORLEYTERS

    L’aura collective se pose dans la banlieue de Terrania, provoquant l’effondrement d’un bâtiment. Des forces terraniennes dirigées par Atlan ne peuvent s’en approcher qu’à l’aide de casques antipsi. Fellmer Lloyd perçoit une grande souffrance chez les Porleyters.

    La plupart des Porleyters aspirent au suicide collectif. Lafsater-Koro-Soth essaie en vain se s’y opposer.

    Un vieil homme d’origine mongole, Sühe Baator, qui habitait dans le bâtiment détruit se présente comme le fils du chaman. En compagnie d’Atlan, il s’approche de l’aura. Son but est d’aider les Porleyters dans leur suicide collectif. L’aura est agitée de pulsations. En raison des risques d’explosion le secteur est évacué.

    Lafsater-Koro-Soth sort de l’aura pour demander l’aide d’Atlan.

    Le Basis arrive dans le Système Solaire. Perry Rhodan s’approche de l’aura, porteur de l’Anneau des Cosmocrates. Il trouve Atlan inconscient puis pénètre dans l’aura et s’adresse aux Porleyters. Ceux-ci se plient alors à sa volonté. L’aura s’éteint et tous les boucliers Kardec cessent de fonctionner. Baator est retrouvé mort, victime d’une attaque cérébrale.

    Un vaisseau est mis à disposition des Porleyters pour qu’ils retournent vers la Nouvelle-Moragan-Pordh.

    Plusieurs jours plus tard, Perry Rhodan reçoit un message du Président, annonçant l’arrivée d’un nombre incroyable de vaisseaux.

 

SOURCE



SILBERBAND n° 129
Der steinerne Bote
 

Composé à partir de :

Fascicule Perry Rhodan n° 1097 - Begegnung in die Unendlichkeit (H.G. Francis, 1982)
Fascicule Perry Rhodan n° 1098 - Der steinerne Bote (Kurt Mahr, 1982)
Fascicule Perry Rhodan n° 1099 - Das Kollektiv der Porleyter (Kurt Mahr, 1982)

© Michel Vannereux