FASCICULE PERRY RHODAN n° 1856
Shabazzas Gebote
L'ordre de Shabazza
Cycle
Les Tolkandiens
 
Auteur
Arndt Ellmer
 
Année de parution
1997
 


    Chlock demande à son congénère Grallra d’aller à sa place dans le convertisseur pour pouvoir lui-même chasser les intrus. Grallra refusant, Chlock divise le cyborg en trois parties et cache les restes. Ympalor se méfie de toute façon de toute la couvée de Chlock qu’il considère génétiquement ratée et conseille au Vrai Ingénieur d’aller dans le navire-glisseur d’Avynshaya et de se soumettre à son programme. Chlock est de plus en plus conscient que ses pensées divergent des Physandiens normaux.

    Atlan, Myles Kantor et Dao-Lin-H’ay inconsciente sont cachés dans le champ nébuleux argenté. En raison des composantes hypnotiques du Cardia, Kantor tombe dans une dépression temporaire. Les Galactiques découvrent le bloc-propulsion d’un autre navire-glisseur et sont finalement repérés par le croiseur d’Avynshaya. Avec l’aide d’Atlan, Kantor récupère Dao-Lin-H’ay tombée entre les mains de robots physandiens. Il essaie de réparer le S.E.R.U.N. de la Kartanienne encore inconsciente. Le Terranien et l’Arkonide découvrent que dix à douze navires-glisseurs peuvent séjourner aux alentours de l’édifice. Le projecteur d’écran défectueux menaçant d’exploser, Atlan et Kantor pénètrent finalement dans le vaisseau d’Avynshaya pour libérer Dao-Lin-H’ay de son costume devenu dangereux. Atlan s’éloigne avec Dao-Lin-H’ay pour que Kantor puisse décharger le projecteur. Le savant est découvert par Chlock qui a observé leur arrivée. Le Physandien décharge le projecteur dangereux et cache l’arrivée des intrus aux Vrais Ingénieurs avec les possibilités techniques de son corps de cyborg. Interrogé par les porteurs d’activateurs, Chlock explique que le processus dans Goedda suit un plan à long terme et qu’il ne peut être accéléré. Quand Chlock cesse de coopérer, Atlan paralyse le Physandien en détruisant un module de contrôle. Les porteurs d’activateurs apprennent des mémoires du cyborg que les Tolkandiens sont soumis aux ordres de Shabazza. Le rythme de travail déterminé par Shabazza est divisé en six phases dont la première arrive à son terme. Shabazza fera alors son premier cadeau. Le travail sera fini quand l’édifice de Goedda remplira tout l’espace de la bulle de rêve de neuf mille kilomètres de diamètre. Atlan et Kantor comprennent tout de suite le rapport avec les six phases de scintillement. La première phase a été si raccourcie par le zèle des Physandiens que toute l’opération devrait être terminée mi-septembre 1289. Les mémoires de Chlock ne contiennent aucune information sur l’identité de Shabazza.

    Tandis qu’Atlan, Kantor et Dao-Lin-H’ay, qui commence à s’éveiller, se dirigent vers le bloc-propulsion pour s’emparer de l’Inkazz d’Ympalor, Chlock retrouve sa liberté de mouvement. Il décide de prévenir d’Ympalor les autres membres de sa couvée et émet un programme indiquant le chemin aux intrus. Ympalor, qui a découvert le meurtre de Grallra et tué la couvée du Physandien, liquide le Vrai Ingénieur agissant irrégulièrement.

    Kantor apprend du système d’information du navire-glisseur que Shabazza sait que de nombreuses religions terraniennes promettent une vie après la mort. Pour que la peur des hommes devant la mort puisse être vaincue, le deuxième et le troisième scintillements doivent avoir lieu. La vie du matériau doit être protégée jusqu'à ce que Goedda la prenne. Les trois porteurs d’activateurs quittent le navire-glisseur et se cachent à nouveau dans le champ nébuleux.