FASCICULE PERRY RHODAN n° 1195
 
Krisenherd Andro-Beta
Foyer de crise Androbêta
 
Auteur : H.G. Francis
Année de parution : 1984
 
   


    Un nouveau champ de protection interdit toute attaque sur le Monde-aux-cent-soleils occupé par le Décalogue des Eléments. Une Machine de l'Elément de la Technique surgit près de la Flamme-Signal qui s'approche de Gatas à vitesse croissante. Avec des chronimaux elle maintient la planète Gorgengol dans le passé. Des Bleus de différentes époques apparaissent sur Gatas. Gorgengol parvient à faire fuir la Machine. La planète géante disparaît avec le vaisseau. La Flamme-Signal entoure Gatas d'un cocon para-énergétique provoquant chez tous les êtres vivants un sentiment de paix et d'harmonie. Taurec déclare que ce sentiment s'affaiblira mais qu'il ne disparaître jamais. Le cocon se dissout dans un bruit de fond psionique devant montrer son chemin à l'Armada Infinie. Le reste de l'énergie de la Flamme réveille les souvenirs du Cosmocrate. Taurec comprend que sa véritable mission était de préparer les Chronofossiles pour les rendre utilisables par Perry Rhodan et l'Armada Infinie. La préparation est différente suivant les cas. Taurec a déjà préparé involontairement le Chronofossile Est galactique en déclenchant la Flamme-Signal. Suivre le couloir créé par la Flamme n'est plus nécessaire. Taurec annonce aussi que tout a pour but de ramener Triicle-9 à sa place d'origine pour que l'Armada Infinie puisse remplir à nouveau ses missions.

    Kazzenkatt se rend sur la Machine commandée par 1-1-Barzen située au centre d'Androbêta. Elle contient l'Elément du Masque. Au service de l'Elément de Commande il prépare la deuxième offensive. Déguisés en Maahks, les Margénans attaquent lourdement des Téfrodiens vivant dans Androbêta qui se montrent prêts à faire la guerre contre les Méthaniens. Simultanément le champ de panique paramécanique des Anin-An qui doit tenir les Maahks loin d'Androbêta provoque un rayonnement d'origine inconnue qui cause une grande agressivité parmi les descendants de Lémuriens. Douze chefs de gouvernement de planètes téfrodiennes sont amenés dans la MACHINE SIX et équipés d'Elément de la Guerre. Des armes du FORCE, l'armurerie des Anin-An, doit augmenter la puissance de frappe des vaisseaux téfrodiens. Des doublons de Mirona Thetin et Proht Meyhet, Faktor I et Faktor III des Maîtres Insulaires sont créés par un multiduplicateur ramené au présent par l'Elément du Temps. Kazzenkatt veut amener par tous les moyens les Maahks à activer les détonateurs planétaires installés en secret sur les mondes à oxygène laissés aux Téfrodiens quand ils se retirèrent il y a cinq cents ans. Leur peur des Maîtres Insulaires est attisée par un doublon mort de Mirona Thetin. L'Elément de Commande compte placer Perry Rhodan en état de choc en détruisant les mondes téfrodiens. Déjà en 2402 il n'avait pu empêcher le génocide semblable des Deux-Nez. Il provoquerait ainsi une chrono-dégénérescence d'Androbêta, le premier Chronofossile.

    Le Patriarche franc-passeur Progar, un émissaire de la C.O.D.I.P.G., amène une information des Maahks selon laquelle Androbêta est interdit aux Terraniens, aux membres de la C.O.D.I.P.G. et à l'Armada Infinie. Reginald Bull part aussitôt avec les vaisseaux SAAR LUN, ARNO KALUP, OVARON et LAURY MARTEN pour Andromède. Taurec qui veut préparer le Chronofossile Androbêta prend part au vol avec le SYZZEL à bord du SAAR LUN. Les vaisseaux de la L.L.T. sont immobilisés par une flotte maahk devant Androbêta. Bull, Taurec, Vishna et le jeune biologiste Kelly Bo peuvent cependant pénétrer dans Androbêta avec le SYZZEL, en compagnie de Grek-0. Grek-0 est un attardé non influencé par le champ de panique contrairement aux Maahks de la nouvelle génération, en contact psionique avec les morts conservés énergétiquement. Il a la mission secrète de détruire les mondes téfrodiens si les craintes du gouvernement maahk sont fondées. Le rayonnement psi provoquant l'agressivité est émis par un courant intelligent liant deux nébuleuses où se créent de nouvelles étoiles. Kelly Bo pénètre dans le courant et son esprit fusionne avec la jeune forme de vie étrangère, ce qui met fin au rayonnement d'agressivité.
 
© Michel Vannereux