FASCICULE PERRY RHODAN n° 1189
 
Alaska Saedelaere
Alaska Saedelaere
 
Auteur : Marianne Sydow
Année de parution : 1984
 
   


    Alaska Saedelaere souffre des mouvements violents du fragment cappin à l'intérieur de son corps. Après la perte de l'organe sur son visage, il craint pour sa personnalité et a de nombreux cauchemars. Il part pour le Loolandre dans une Gazelle avec Carfesch. Le fragment cappin semble être influencé par le Coeur de l'Armada et provoque le crash de la Gazelle. Carfesch doit sauver à plusieurs reprises le Terranien de situations périlleuses où l'a placé le fragment. Pour échapper aux Plegick-Trofs, des créatures nettoyant un cratère, Saedelaere et le Sorgore se séparent.

    Carfesch découvre que le sol du cratère est un gigantesque sas derrière lequel un incendie nucléaire fait rage. Il tombe sur une image montrant une Croûte se frayant un chemin à travers le sas. Saedelaere est découvert par les Plegick-Trofs. Les créatures, dont la vie se déroule en trois phases, prennent le Terranien pour un déphasé à causes de ses hallucinations. Il oscillerait entre la phase maléfique et la phase existentielle. Peu avant que Carfesch ne retrouve Saedelaere, Kytoma prend contact avec celui-ci. Elle annonce qu'elle a retrouvé son peuple et invite le Terranien sur son monde. En raison de ses expériences négatives dans la Ville de Kytoma, Saedelaere refuse. Kytoma lui prédit que dans son état, il perdra la raison tôt ou tard. Les Plegick-Trofs veulent ouvrir le sas pour amener Saedelaere et Carfesch à l'intérieur du Loolandre. Menacé de catastrophe radioactive, le Terranien finit par accepter la proposition de Kytoma. D'après elle, le fragment cappin n'est pas un organe mais une partie de l'énergie créée par un Cappin lors d'un psycho-transfert. Durant le vol vers le monde de Kytoma, le fragment réveillé lors du passage à travers le Gel-Rubis prend contact avec Saedelaere. Il raconte avoir été un jeune Cappin insignifiant. A l'extrémité du psycho-transfert, un monde merveilleux, Saedelaere et le Cappin reçoivent un puissant accueil. Ils trouvent une niche prévue pour eux, où ils peuvent se reposer en étant désincarnés.

    Carfesch fuit le chaos provoqué par la disparition de Saedelaere et se lance à la recherche d'un autre sas.
 
© Michel Vannereux