FASCICULE PERRY RHODAN n° 1165
 
Einsteins Tränen
Les Larmes d'Einstein
 
Auteur : William Voltz
Année de parution : 1983
 
   


    Des milliards de sphères bleu-azur d'un mètre trente de diamètre apparaissent entre la Terre et la Lune. Elles se dirigent vers la Terre. Les bulles émettent un rayonnement hexadimensionnel. Nathan le trouve similaire au rayonnement du compresseur de potentiel des Maîtres Insulaires sur le Monde de l'Horreur. Les productions de l'effet technomaniaque épuise les centrales d'énergie terraniennes. L'alimentation en énergie de la civilisation humaine s'écroule. La plus grande partie de l'énergie est stockée dans des constructions en forme d'igloo de dix-huit mètres de diamètre, correspondant à la forme des agrégats technomaniaques. Ernst Ellert éprouve un choc en se réveillant dans son propre corps à moitié décomposé. Le cadavre animé par l'Immortel quitte son tombeau. Il traverse Terrania qui a complètement changé avec l'effet technomaniaque. Ellert reconnaît les images montrées par Harno. En voyant les sphères approchantes Ellert les baptises Larmes d'Einstein. Ses souvenirs reviennent en entier. Dans une autre vision il voit la Terre se divisée en milliards de duplicatas identiques. Le rapport avec la menace de Vishna de découper la Terre lui semble alors évident. Ellert déclare à Reginald Bull et Julian Tifflor que le but de la Septième Plaie est de lier biopsychiquement l'humanité à l'Empire Viral. Tous les humains tombent dans un état d'attente immobile avant que quelque chose soit fait contre les Larmes d'Einstein. Ils commencent lentement à rétrécir. A part Ellert, seul Chthon n'est pas affecté. Il a retrouvé sa force. Nathan est forcé de se protéger des sphères avec un bouclier d'énergie. Ellert et Chthon s'efforcent seuls de contrer les Larmes d'Einstein dans l'espace, mais en vain. Après leur retour sur Terre ils sont attaqués par des constructions technomaniaques volantes en forme d'igloo. Les constructions technomaniaques se divisent également entre les humains. L'intensité de rayonnement des sphères diminue. Leur surface se modifie en une représentation miniature de la Terre. Ellert et Chthon voient les humains réduits à la taille d'un virus. Ils disparaissent à la surface des Terres miniatures.

    Bull se réveille seul sur une Terre où il n'y a ni humain, ni animal ni plante. Il essaie en vain de partir avec une Gazelle ou un glisseur. Bull voit durant un court moment le visage gigantesque d'Ellert au-dessus de lui.

    Ellert et l'Ombre quittent la Terre pour rejoindre Nathan sur la Lune.

    Taurec sent la proximité de celui qu'il recherche. Il quitte ses compagnons sans expliquer qu'il est à la recherche de lui-même. Il découvre une irrégularité à n dimensions du continuum espace-temps en forme de tuyau. La Terre semble se trouver à l'intérieur. La tentative d'ouvrir la bulle avec des canons-aiguilles échoue.
 
© Michel Vannereux