DAS n° 3
L'élément 120
 
Collection : Fleuve Noir Anticipation n° 816
Traduction : Ferdinand Piesen
Paru en : 1977
 
Titre original : Ordnungszahl 120 (1957)

 
Une navette des États Fédérés de la Grande Asie est abattue par la Défense Spatiale. A son bord sont trouvés plusieurs grammes d’un matériau transuranien récemment synthétisé sur la Lune, dans un laboratoire ultrasecret où l’on travaille également sur la bombe au cobalt. Pour découvrir ce que les Asiatiques veulent faire avec cet élément et démasquer les agents ennemis, Thor Konnat est envoyé sur la Lune sous l’identité du colonel Glenn C. Premont, en tant que nouveau responsable de la sécurité spatiale. Premont est censé avoir eu des accointances avec les agents de l’E.F.G.A. par l’intermédiaire de son ex-femme.

MA-23, Hannibal Othello Xerxès Utan, sous l’identité du major Bird, rejoint Konnat avant que leur vaisseau ne décolle pour la Lune. Là, HC-9 est informé que l’agent qui jouait le rôle de son ex-femme a été interrogé avec de la ralowgaltine, un sérum de vérité, par des agents asiatiques et a dû avouer ne pas connaitre « Premont ».

Konnat est invité par le général Talbot, qui commande la base, à effectuer un vol de reconnaissance avec un chasseur spatial. Le chasseur du capitaine Mitchum subit soi-disant un impact de météorite et doit se poser en urgence au fond d’un cratère. Thor Konnat le suit. Il est alors arrêté par trois agents asiatiques qui l’amènent dans leur base secrète. Ils exigent que le soi-disant colonel Premont leur fournisse des documents sur l’élément 120. Konnat et Utan sont renvoyés à la base. Le général Talbot éprouve de la méfiance envers Konnat qui se voit obligé de révéler son identité.

De faux microfilms sur l’élément 120 sont créés. Mitchum se les procure et charge Thor Konnat de les larguer en un endroit précis, ce qui permet aux services secrets de démasquer un traître de l’équipe scientifique, le docteur Worth. Quelqu’un cherche ensuite à assassiner le professeur Holwyn mais se trompe d’homme. C’est en interrogeant Holwyn que Konnat apprend que l’élément 120 peut servir de catalyseur pour la fusion nucléaire froide. Le principal traître est ensuite démasqué » : Mary Sames, une assistante de Holwyn.

Elle prend la fuite mais est tuée. Une bombe H est ensuite larguée sur la base de l’E.F.G.A.
 

 

REEDITION CHEZ EONS

Numéro : 3
Paru en : 2006

 

Traduction :
Ferdinand Piesen (revue et complétée par Jean-Luc Blary)