cycle 42 : Mythes
FASCICULE PERRY RHODAN n° 3047
 
Der Sextadim-Span
L'éclat hexadim
 
Auteur : Leo Lukas
Année de parution : 2020
 

La ville de Lahossd a été presque complètement détruite. Donn Yaradua, les Gardiens de l’Index cairaniens et le Ramie Remalhius ke-Keelac ont pu s’éjecter avec une capsule de sauvetage. Ils se réfugient dans la ville de Gmilat où vit Motaj, la fille de Remalhius. Des Ramies sont envoyés pour essayer de retrouver Siad Tan, Oxana Schmitt et Iwán/Iwa Mulholland.

Ceux-ci ont pu échapper à Lahossd grâce à Mulholland qui a effectué une téléportation-douleur. Ils se retrouvent dans les contrées sauvages où ils rencontrent Monboddo, qui cache sa véritable identité. Après trois jours, Iwán/Iwa établit un contact mental avec l’Onryon Jalland Betazou qui est en orbite autour de Basslat à bord d’une Gazelle. Ils commencent à se méfier de Monboddo qui est renvoyé. Peu après, le groupe rencontre les Ramies envoyés depuis Gmilat. Ils partent pour la cité.

Ervel Uddaik, le chef de l’escorte du Gardien de l’Index Wavalo Galparudse, capture un robot phersune endommagé. Dans sa mémoire, il trouve un ordre de recherche concernant Iwán/Iwa Mulholland, Gry O’Shannon et Perry Rhodan, sous la fausse identité de Tibo Délos qu’il avait prise. Il devient évident que Synn Phertosch, l’Avocat de Phaatom, traque les Galactes. Les quatre Gardiens de l’Index envoient un message mental au cinquième qui est manquant. Bru Shaupaard, un excentrique qui a suivi sa propre voie, leur répond.

Réunis, les cinq Gardiens peuvent accéder à l’Index de Véku. Ils livrent aux Galactes les coordonnées de l’accès à la Zone Zéro. Il se situe sur Khaiguna dans le système de Siuvar. L’Appu et un vaisseau phersune apparaissent et ouvrent le feu. Iwán/Iwa Mulholland fuit avec Wavalo Galparudse et Bru Shaupaard. L’Okrill Phylax déchiquète Monboddo mais Synn Phertoch tue Siad Tan. Tandis que son attention est détournée par le suicide de trois Gardiens de l’Index, Iwán/Iwa Mulholland peut amener Donn Yaradua, Oxana Schmitt et Phylax en sécurité. Betazou les récupère ainsi que les deux Cairaniens survivants.
 


© Michel Vannereux