cycle 41 : Genesis
FASCICULE PERRY RHODAN n° 2956
 
Das Hooris-Phänomen
Le phénomène Hooris
 
Auteur : Uwe Anton et Michael Marcus Thurner
Année de parution : 2018
 
   


    Le 31 mars 1552 NDG, le Ras Tschubaï atteint la Voie Lactée. Perry Rhodan entre en contact avec le résident de la L.L.G., Hekéner Sharoun, et apprend ce qui s’est passé durant les neuf derniers mois : l’arrivée des Gemeni, l’apparition de Délos dans le Système Solaire, la présence d’un Ernst Ellert alternatif, l’attaque sur Quinto-Center, et le retour de Reginald Bull avec une femme et un enfant.

    Le Ras Tschubaï part pour Quinto-Center. Anansi présente des dysfonctionnements à cause de spores Barong qui ont muté et elle doit être examinée par une semitronique similaire, Odun Mangkoma, dont s’occupe le Halutien Golten Patich.

    La cadette Mia Davoos a été concernée par plusieurs dysfonctionnements d’Anansi. La semitronique prend contact avec elle pour lui dire qu’elle veut être connectée à Odun Mangkoma pour éliminer les spores.

    Le Ras Tschubaï rejoint Quinto-Center près de la nébuleuse de la Lagune. Perry Rhodan s’adresse aux Géoniens venus avec l’Ivan Ivanovitch Goratchine et offre à tous les Humains vivant dans Sevcooris un retour dans la Voie Lactée. Il parle ensuite aux Thoogondu prisonniers de seize endroits cachés de l’Ivan Ivanovitch Goratchine, inconnus des Géoniens. Six statues HaLem y sont trouvées. Peu après, Zuo se donne la mort.

    Une statue HaLem s’éveille à la vie et provoque des dégâts. Elle attaque Patich qui réussit à la détruire. Odun Mangkoma se montre alors hostile et envoie des robots de combat contre le Halutien. Il prend le contrôle d’une station de défense, qui anéantit une navette transportant le reste des Thoogondu vers l’Ivan Ivanovitch Goratchine. Patich se sacrifie pour détruire Odun Mangkoma. Les cinq autres statues HaLem s’animent et s’emparent de l’Ivan Ivanovitch Goratchine alors que Perry Rhodan est encore à bord.

    Apparemment, les consciences des Thoogondu se sont projetées dans les cristaux Hooris incorporés dans les statues.
 
© Michel Vannereux