BASIS : REUNION ANNUELLE 2006

 
Samedi 3 juin 2006

Osmery (Cher).

Au départ, juste le nom d'une petite localité située à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Bourges. Mais signifiant désormais davantage pour un certain nombre de frapadingues francophones de la saga Perry Rhodan, pour qui le nom d'Osmery est désormais associé à un souvenir impérissable !

Il s'agit bien sûr de l'Assemblée Générale 2006, la sixième de l'association Basis.

Beaucoup s'étaient dit : « Après les A.G. de la Charité-sur-Loire, et celle de Sancergues en 2004, il va être difficile de faire mieux, à la fois en terme d'organisation, d'activités, de présentations , de logistique ou de convivialité ! »

Eh bien, l'impossible s'est réalisé ! Un cadre idyllique au milieu de la campagne, un vaste astroport pour les glisseurs des joyeux participants, un soleil de plomb, une salle parfaitement dimensionnée et dotée de tous les accessoires nécessaires, un vidéo-projecteur et une sono d'enfer avec table de mixage prêtés par un fan (Jacky Vancoillie qui n'a malheureusement pas pu être de la fête mais que Basis remercie au passage). Bref, tous les ingrédients réunis comme autant de prémisses à un événement d'exception, chargé de l’émotion traditionnelle de ces rencontres annuelles entre fans français, belges et suisses.

Comme c’est devenu désormais une tradition, la réunion a commencé à 16 heures 15 par un Super Quizz concocté par José Gérard et Jacques Lesquin. Auparavant, les participants ont reçu leur enveloppe personnalisée contenant les trésors du trimestre : Basis trimestriel n°26, Basis annuel 2005, et pour ceux qui les ont commandés, le Basis Spécial n°1 (Traduction du roman planétaire 91 « L'élément mortel »), et les Basis hors-série n°19 et 20 sur lesquels nous reviendrons. C'est dur pour beaucoup de résister à l'envie de s'isoler dans un coin et de commencer à lire tout ça...

Mais cette année, ce ne sont pas moins de 70 questions qui ont été soumises à la sagacité et à la mémoire pas vraiment eidétique des fans. Une concentration maximale pendant environ une heure, le temps de lire les questions et de s’arracher les cheveux pour solliciter son cerveau-second afin de trouver les bonnes réponses. Mais seuls deux ou trois mutants en possèdent, et les autres font appel à leur mémoire, même si certains confondent mémoire humaine et mémoire électronique. Mais comme chacun le sait, l’informatique est faillible, et l’électronique toujours présente dans les petits PC de poche ne vaut pas encore la positronique de Nathan. Dommage !

Les volontaires désignés ont réussi à corriger le Super Quizz en un temps record, avant même que ne commence le visionnage des résultats présentés sous la forme d’un diaporama agrémenté de quelques touches humoristiques et commenté par la voix d'amphitryon de Maître Jacques Lesquin.

Si les premiers ont renouvelé leur exploit de 2004, à savoir Michel Vannereux (92% de bonnes réponses, mais hors classement car faisant partie du Comité Directeur), et Jean Umber, avec 88% de bonnes réponses, les surprises sont arrivées de nouveaux venus à l’A.G., avec entre autres, Brigitte Desurvire, Rémi Mondine et Christophe Ayguesparsses, pour n'en citer que quelques uns.

Les valeureux gagnants repartent, comme il y a deux ans, avec leur lot de livres dont certains offerts par Fleuve Noir, ainsi qu'avec une peluche de L'Émir au poil soyeux qui va égayer leur bibliothèque.

À 20h30, enfin (!) les premiers « plateaux-traiteurs » arrivent. Contrairement aux autres années, la formule du buffet libre-service a laissé place à une organisation toute militaire, comme dans les mess des vaisseaux : plateaux-repas identiques pour tout le monde. Les sympathiques Basisiens qui ont apporté des produits de leur région en offrent à la collectivité. Remercions tout particulièrement Bruno pour son fameux Pineau, Jacques pour son muscadet local et Georges pour son non moins fameux fromage de brebis. Les autres ne sont pas oubliés non plus, un grand remerciement chaleureux est scandé pour tous ceux qui ont contribué, par leur apport personnel, à ce que cette fête soit réussie.

À 21h30, après quelques tâtonnements et clics de souris, le président nous propose la diffusion de vidéos sur la série Perry Rhodan, créés par le P.R.O.C. (Perry Rhodan Online Community).

Vers 22h45, la journée est finie, tout le monde se sépare content en salivant d’avance sur le contenu de la seconde journée, même si celle-ci doit être un peu plus « administrative » que la précédente.

Samedi 3 juin 2006

Tout le monde est rassemblé à l’heure prévue, mais l’A.G. ne commence que vers 10h25. Enthousiastes, les Basisiennes et Basisiens trépignent sur place et ont du mal à faire silence.

Le président fait l’appel des participants et procède à la distribution des cadeaux offerts par les Allemands, ainsi que de l’affiche couleur plastifiée de l’A.G. préparée par Antoine Susini. S’ensuit la présentation des comptes. Il faut rappeler que si le club peut fonctionner de façon correcte, c’est que plusieurs de ses membres s’impliquent à fond dans son fonctionnement tandis que d'autres sont remerciés pour leurs dons, malheureusement non déductibles des impôts. Entre la préparation du fanzine, les traductions bénévoles, la recherche de documents sur Internet, la rédaction de Hors-Séries ou la traduction de Romans Planétaires, ce sont des milliers d’heures qui sont ainsi consacrées au club. C’est pourquoi le Comité Directeur demande toujours à ses membres volontaires de participer à la bonne marche du club afin d’en assurer la pérennité. À ce sujet, le Président présente les membres actuels du Comité Directeur.

 
  • Claude Lamy : Président.
  • Jean-Michel Archaimbault : Vice-Président.
  • Michel Petit : Trésorier.
  • Jacques Lesquin : Secrétaire.
  • Pierre Monneret : Chargé des Hors-Séries et des Basis spéciaux.
  • Alain Chevalier : Chargé des illustrations des Hors-Séries et des Basis spéciaux.
  • Michel Vannereux : Webmaster du site Basis, auteur des Basis Annuels et accessoirement rédacteur occasionnel des Basis trimestriels.
  • Marie-Christine Ufferte : Chargée des (ré)adhésions, des commandes.
  • Antoine Susini : Chargé de la logistique et des déplacements.
  • Angélique Roussel : Chargée des dérivés.
  • André Borie : Chargé des affranchissements des envois.
  • Thierry Gras : Membre actif chargé des bandes dessinées et des calendriers.
  • Claude Gimenez : Membre active.
  • Tous les membres sont reconduits dans leur fonction, certains avec une fausse réticence bon enfant. Deux nouveaux membres que l'on espère actifs sont adoptés à leur demande : Michel Moireau et Michel Ikonomov.

    Hors-série

    Vers 11 heures, Pierre Monneret nous présente le bilan et le futur des Hors-Séries, ainsi que des Basis spéciaux. Romans faniques déjà assurés quasiment jusqu'à fin 2008 : bravo les gars ! Un nouvel auteur arrive en passant directement la surmultipliée : Yann Cadoret. Merci d'avance de vous délecter avec ses oeuvres, dans un style différent de ceux de Pierre ou d'André.

    Yann, André et Pierre sont assaillis de toutes parts pour des autographes et s'y prêtent de bonne grâce.

    Une petite mise au point est effectuée par Jean-Michel : la publication officielle en France (par Fleuve Noir) des romans faniques ne sera pas autorisée par les Allemands, car toute parution considérée comme officielle doit être conforme aux « canons » de la série-mère et approuvée par VPM. Les romans faniques devraient donc d'abord traduits en allemand, soumis à la rédaction de VPM qui les recorrigerait (encore faudrait-il qu’elle accepte de le faire !), puis retraduits en français. Ce qui serait assez complexe, voire insurmontable à gérer dans notre structure actuelle. A elle seule, la traduction vers l’allemand est un redoutable écueil. À savoir qu’en 45 ans d’existence de la série, VPM n’a encore jamais autorisé l’officialisation de telles productions en Allemagne ni dans un quelconque autre pays.

     

    Romans planétaires

    Au sujet des Romans Planétaires : leur nombre sera fortement limité en publication Basis, pour répondre aux contraintes imposées par VPM. Nous avons acheté sans problème les droits pour un livre ; pour plusieurs autres sur lesquels nous avions compté, VPM n’a fini par accepter que grâce à l’excellent relationnel entre eux et nous. Il nous en reste encore quatre à publier, ce qui portera le total des Romans Planétaires publiés par Basis à six en tout. Au-delà, terminé.

    De façon générale, le travail de Basis a été reconnu par les Allemands de VPM et estimé à la hauteur de ce qui se fait de mieux en Allemagne.

     

    Points divers

    En ce qui concerne les points divers, on devait proposer un recueil de schémas techniques à la vente à l’A.G. Le projet a été reporté à la fin de l’année, faute de temps pour le réaliser. Les traductions sont prêtes, il reste la composition et la mise en page à réaliser. Comme tous les ans, on espère proposer à la vente les dérivés habituels comme les calendriers, les bandes dessinées, les tee-shirts. À noter que toute la production s’est pratiquement vendue lors de l’A.G. Les feuilles de Lexikon seront désormais vendues sur commande, la souscription se fera pendant l’été et les feuilles seront expédiées en fin d’année.

    Thierry Gras présente la nouvelle BD allemande en version française sur les Cappins (adaptation en BD de la Crise de la Seconde Genèse), en vente à l'A.G., traduite par ses soins avec l'assistance d'André Borie et avec l'autorisation de VPM. Une version à télécharger sera bientôt disponible sur le site.

     

    L'actualité française

    Vers 11h20, devant des participants tout ouïe, Jean-Michel prend la parole pour nous présenter l’actualité éditoriale PR et le bilan des deux années passées.

    Jean-Michel nous présente le graphique des ventes P.R. en France, tel qu’il l’avait montré aux Allemands l’année dernière lors de notre présence à Garching.

    Il en ressort un tirage moyen de 13.000 exemplaires par numéro inédit, affichant une progression quasi constante de +3% depuis 2002.

    Par contre, ces chiffres ne tiennent pas compte du véritable nombre de lecteurs PR, car il n’est pas possible de recenser directement les personnes qui lisent PR grâce à des « acheteurs de premier rang » qui les prêtent ensuite.

    La transition des Hefte aux Silberbände a confirmé quelques problèmes d’adaptation dus aux coupures parfois hasardeuses faites à l’origine par les Allemands. On y gagne en revanche notablement en intérêt de lecture, et les traducteurs font tout leur possible pour atténuer les transitions trop brutales, même si parfois elles sont en l’état dans la version originale et nécessitent un peu de « replâtrage ».

     

    Le proche avenir

    Un nouveau cycle va débuter ce mois de juin 2006, qui nous mènera jusqu’à fin 2007 : « L’Essaim ».

    Pour la trame générale, en 1970, Scheer avait alors laissé la main à Voltz qui avait changé la thématique habituelle en la recentrant sur la Voie Lactée. Nous allons être confrontés à des phénomènes qui nous conduiront peu à peu à la modélisation de l’Univers considérée comme l’une des grandes réussites de la série.

    Il faudra se faire à une rupture certaine du style narratif, qui déroute autant le traducteur qu’elle déstabilisera le futur lecteur. C’est souvent déconcertant, mais prenant car la narration n’affiche aucune « omniscience », autrement dit, celui ou ceux qui racontent n’ont aucune avance sur le lecteur et découvrent tout en même temps que lui. Beaucoup de questions vont être posées, dont la réponse ne sera fournie que dans un lointain avenir.

    De décembre 2007 à juin 2008, le cycle 9 verra le retour des « Vieux Mutants » disparus durant le fameux millénaire si mal perçu entre nos volumes 187 et 188 (pourtant sans coupure aucune vis-à-vis de la V.O., rappelons-le).

    En juillet 2008, le cycle suivant sera intitulé « Le jeu d’échecs cosmique ».

    En juillet 2009, avec « Le Concile des Sept », aura enfin lieu le lancement d’un mégacycle de très haute volée, considéré par les Allemands comme le meilleur de la série depuis « La Troisième Force ».

    Il sera alors temps de voir s’il faudra continuer à traduire les Silberbände - qui nous auront permis de « gagner » 5 ans - ou retourner aux fascicules, la qualité bien supérieure de ces derniers permettant alors d’y revenir sans problème.

     

    Rééditions

    En ce qui concerne les rééditions, nous en sommes aujourd’hui au N° 111 et la question est posée pour savoir si on doit aller jusqu’au N° 125, dernier traduit avant la reprise de la traduction par Jeanne-Marie Gaillard-Paquet, ou poursuivre jusqu’au N° 137, ce qui terminerait complètement le cycle des « Maîtres Insulaires ». L’assemblée vote à une très large majorité la possibilité de poursuivre jusqu’au N° 137. C’est à valider avec Fleuve Noir.

    Au sujet de la réédition en volume « omnibus » des trois premiers numéros (parue en avril 2005), les chiffres sont bons, mais il reste un problème pour la suite, la traductrice d’origine, Jacqueline Osterrath, ayant fait valoir ses droits pour les rééditions de ses traductions parues depuis 1980.

     

    Divers

    Dans la rubrique Divers, il est prévu, dans environ un an, la sortie d’un jeu vidéo pour PC et Mac comportant cette fois également une version française. Le jeu sera basé sur l’actualité allemande qui en est au cycle 34, « Terranova ».

    Un autre projet est en cours, à savoir la traduction de l’ouvrage rétrospectif d’Eckhard Schwettmann « Allmächtiger Perry Rhodan » paru en Allemagne à l’occasion du 45ème anniversaire de PR, édité au format d’un atlas et contenant beaucoup d’illustrations. Des discussions sont en cours pour le traduire en français. Il serait probablement fabriqué en Allemagne, édité par la maison qui a publié la V.O. et vendu aux environ de 50 euros.

    Une solution pour le proposer à la vente en France serait la souscription. Tous les membres de Basis présents à l’A.G. se déclarent acquéreurs du livre dont ils ont la possibilité de consulter un exemplaire sur place.

    Atlan a souffert de problèmes de délais liés à la traduction. Néanmoins, Agnès Girard et Christiane Santin ont repris la traduction et la série est ainsi remise sur les rails. Le N°11 va sortir en juin 2006, le 12 au plus tard en décembre 2006, les N°s 13 et 14 sont en cours de traduction.

    Le tour de table qui suit, de même que les questions posées durant la présentation, servira à alimenter le compte-rendu éditorial que Jean-Michel établit systématiquement après chaque A.G., à l’intention de Fleuve Noir et (en version allemande) de VPM.

     

    Une pause à 13 heures permet aux membres de se positionner pour la traditionnelle photo de groupe. Puis tous les membres se mettent à table devant leur plateau-traiteur. La formule de la veille est reprise et semble contenter tout le monde. Seul le président doit faire le tour des tables à la fin du repas avec sa poubelle roulante, au plus grand bonheur des photographes. Dur retour des choses !

    A la reprise de 15 heures, tous les participants ont pu échanger ou vendre leurs livres en double ou en acquérir de nouveaux. Le stand de vente des dérivés connaît un engouement presque stressant, et les ultimes Tee-shirts s’arrachent (au figuré).

    Nous avons la visite surprise d’un Belge qui a fait tout le chemin pour pouvoir participer à l’A.G. et en profite pour s’inscrire en tant que nouveau membre. Il s’agit de Daniel De Mees. La deuxième souscription volontaire est organisée, avec autant de succès que celle de samedi. En voici le classement avec leurs gains :

  • 6ème : Leyraud Jean-Paul : livres (Offerts par André Borie)
  • 5ème : Umber Jean : livres (Offerts par André Borie)
  • 4ème : Moireau Michel : série Atlan du 1 au 10. (Offerts par Antoine Susini)
  • 3ème : Ramousse Philippe : 1 Tee-shirt
  • 2ème : Moireau Michel: 1 Figurine Atlan
  • 1er : Poirier Bruno : L’Atlas « Allmächtiger Perry Rhodan » et un cadeau surprise : le dernier vestige laissé par Lord Zi-Evuss ! Il s’agit en fait d’un os, petite surprise concoctée par Thierry Raynaud et Angélique Roussel à partir du magnifique jambonneau apporté par le traiteur. La joie du gagnant (pour le livre, bien sûr !) est telle que son visage va rester éclairé par un large sourire tout l'après-midi durant (et même après, d'après des sources bien informées).


  • Nous en arrivons maintenant à une pause récréative, car Pierre Monneret nous présente la compilation des photos faites à Garching, présentées sous forme de diaporama et agrémentées de commentaires humoristiques. Tout le monde en prend un peu pour son grade, mais la pertinence et l'originalité décapante des « bulles » font hurler de rire toute la salle.

    Le 2ème diaporama, conçu sur le même modèle, présente l’A.G. tenue en plein air à Garching. Un CD de ces souvenirs souvent désopilants est en vente au stand de l'A.G.

    C’est vers 16h45 que le président déclare l’A.G. terminée. Déjà ?

    Deux jours pleins, on pourrait presque croire que ce n’est pas assez, tant les discussions sont intéressantes et les contacts fructueux. Les « nouveaux » à l'A.G. vont féliciter les membres du Comité Directeur pour l'organisation de rêve de ce week-end fanique Perry Rhodan.

    Il reste un « dernier carré » de 26 personnes, qui se chargent de tout ranger et de nettoyer la salle. Il est temps pour chacun de replier ses affaires, les yeux encore plein du bonheur que nous avons tous eu à nous rencontrer une nouvelle fois.

    Même si la date de l’A.G. suivante a été retenue a priori (Pentecôte 2007), alors que le lieu reste à fixer car il y a quelques incertitudes sur le devenir « géographique » de certains membres, nul doute que toutes ces difficultés s’aplaniront et que nous aurons encore beaucoup de plaisir à nous retrouver pour partager d’aussi fantastiques moments d’enthousiasme commun !